Ponts et balais : « L’invisible », Jean Oury, Nicolas Philibert

Un entretien entre Jean Oury et le cinéaste Nicolas Philibert, réalisé après le tournage et le montage du film « la moindre des choses ».

philibert

C’est un moment exceptionnel, qui se regarde même si on ne connaît pas ou peu Jean Oury. Ça va de mon point de vue bien plus loin que ce dont il semble seulement être le sujet, soit la vie en clinique psychiatrique, le soin, la vie quotidienne, le collectif, etc.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s