« oui » à 55.12% : 26 juin 2016 en Loire Atlantique

La majorité des votants de Loire-Atlantique a donc choisi la destruction d’un milieu naturel exceptionnel au profit d’un aéroport d’où devraient partir des avions que la plupart ne prendront jamais (les communes où le « oui » est écrasant : Ruffigné, Lusanger, Noyal-Sur-Brutz… des bleds paumés où vivent en majorité des ouvriers et ouvrières ruraux plutôt désargentés, et des retraités de l’agriculture intensive). Ils ont choisi de valider un projet vieux de plus de 40 ans et qui s’inscrit dans un modèle de développement aujourd’hui complètement obsolète qui ne tenait aucun compte de la destruction de notre propre milieu de vie. Ils ont voté pour qu’un aéroport de plus (le « transfert » est un mensonge puisque celui de Nantes Atlantique continuerait de fonctionner pour Airbus) soit construit, très probablement par des ouvriers d’Europe de l’Est – et non pas par le fils de la voisine ou la petite boîte de TP du coin.

Comment est-ce que cette réalité a été rendue possible ?

De mon point de vue, c’est le résultat d’une propagande éhontée qui a cours depuis des années, produite par la communication institutionnelle du conseil général et de l’Etat. Il suffit de voir deux récents exemples : l’affiche payée par le CG 44 pour soutenir la consultation qui, selon les principes du neuro-marketing, choisit de mettre  le mot « favorable » beaucoup plus grand que les autres mots.L’auteure de cet article soutient même qu’il a matière à recours juridique, au regard des contraintes qu’impose le code électoral aux communications institutionnelles.

affiche vote 26 06 16

Ou, juste après l’accession de B Retailleau à la présidence de la région Pays de la Loire, les 60 000 euros d’argent public dépensés pour un « exigeons l’évacuation de la ZAD » publiés dans les journaux locaux. On pourrait continuer la liste…

nonzad

Ce genre de biais invalide déjà complètement les appels tout à fait indignes et tordus qu’on a pu entendre dès l’annonce des résultats en faveur du « respect de la démocratie ». Dans quelle démocratie on organise une consultation sur des bases aussi foireuses ? Car on pourrait ajouter que le président du comité national du débat public, qui a produit un papier censé présenter « objectivement » les informations pour clarifier les enjeux autour de ce projet, a des liens avec Vinci, ce qui est inacceptable. Personne n’a rien dit, mais on imagine mal le contraire si ce même président avait eu des liens avec une association opposée au projet.

« Christian Leyrit, ingénieur des Ponts, des eaux et des forêts et ancien préfet, n’a pas reconnu un quelconque conflit d’intérêt lorsque Mediapart dévoila sa collaboration de dix ans avec le paysagiste Bernard Lassus, recruté par Vinci pour l’aéroport. » (Extrait d’une tribune sur l’excellent site « Reporterre ».)

Un dernier élément, et pas des moindres, a également compté énormément pour la victoire du « oui » : la figure du « zadiste », depuis peu associée à celle du « casseur » (des affiches électorales en faveur du « oui » présentaient ainsi cette phrase « aéroport de NDDL : casseurs dehors ».) Il est certainement utile d’écrire ici que « zadiste » tout comme « casseur » sont des mots qui connaissent un grand succès médiatique, mais qui ne servent pas l’intelligence – en fait, ils empêchent même de penser. Ils tendent à faire croire que derrière un seul mot il y a aurait un seul type de personnes, qui seraient par nature toutes les mêmes, ou au moins avec deux propriétés communes : être des dangereux et des profiteurs.

aie

Ainsi, une des rares fois où un partisan du « oui » s’est essayé à me parler, il m’a dit « toi, je sais pas quel métier tu fais, mais si t’es pour ces branle-que-dalle qui touchent le RSA c’est qu’t’es con ».

bébé sceptique

Il s’agit là très précisément de la pensée (si j’ose dire) la mieux partagée chez beaucoup de votants « oui » dimanche 26 juin, et c’est ce ressort qui a été le plus puissant pour le vote.

Il s’agit avant tout pour cette frange de votants d’un vote « anti-zadiste », ça n’est pas un vote véritablement pour un aéroport.

L’instrumentalisation de cette figure de « zadiste » a été la stratégie payante utilisée par les organisations (associations comme collectivités) favorables au oui. Parle t-on de « démocratie » pour décrire cette manœuvre consistant à effrayer les gens en leur présentant un bouc-émissaire fantasmé ? Je dis bien « fantasmé », car le « zadiste » qui vit des aides sociales et passe ses journées à agresser les gens qui passent ou à casser des abribus à chaque manifestation à Nantes, c’est une histoire, une fable. Mais les histoires, surtout avec des grosses ficelles, ont très bien fonctionné sur ce coup-là. Elle est bien maigre et chétive la maturité politique du peuple, c’est triste. Le manque de jugeote de mes voisins humains du 44 fait peine à voir.

En attendant, s’il y a une garantie que devraient connaître les pro-oui,  c’est à dire :

  • toutes et tous les manipulateurs, magouilleurs qui souhaitent se faire du fric dans cette affaire, que ce soit en vendant la force de travail de leurs employés (comme les petits patrons de « des ailes pour l’ouest », émanation directe de la CCI) ou en spéculant sur les quelques hectares libérés en partie à Nantes Atlantique pour en faire des immeubles ;
  • toutes celles et ceux qui étanchent leur haine anti-zadiste en pensant mener un Grand Combat Patriotique pour la Vertu (et ils sont plus nombreux que nombreuses de cet acabit) ;
  • toutes et tous les serviles, les zélés de la norme, les caniches habitués à se ranger du côté de ceux qu’ils pensent être les plus forts (pour ramasser les miettes qu’ils leur jetteront)…

c’est que ce projet ne se fera pas !

Du 44, mais aussi du 85, du 56, du 35, du 49, et de plein d’autres départements encore, viendront des personnes non dupes de la tromperie et de la veulerie des promoteurs du projet, et rien ne sera construit à Notre Dame des Landes, si ce n’est la poursuite des expériences sociales et humaines qui s’y déroule actuellement.

zad serre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s